Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ecologirl

Laissez-vous flotter ! [concours inside]

La première fois que j'ai entendu parler des "Bulles à flotter" c'est en lisant le dernier roman de Raphaëlle Giordano, Le jour où les lions mangeront de la salade verte. L'héroïne va faire une séance de "flottaison" pour décompresser. Elle en sort complètement délassée. Intriguée et toujours à l'affût de nouvelles découvertes, je me suis renseignée et vu, avec joie, qu'un centre de flottaison "Les bulles à flotter" avait ouvert à Bordeaux après Paris. J'ai pris rendez-vous quelques jours plus tard...
 

 

C'est par un jour de forte chaleur, bien fatiguée par la canicule, une journée de boulot et un rhume tenace, que je m'y rend. Julien m'accueille avec un grand sourire, beaucoup de professionnalisme et une attitude très cool. Alors qu'il bosse 7 jours sur 7 et qu'il a deux enfants en (très) bas âge. Les bulles, ça vous zénifie un homme !

Il me raconte l'histoire de ce concept très en vogue dans les pays anglo-saxons et qui débarque tout juste en France. Les Américains notamment en sont friands pour se détendre, pour récupérer après le sport ou pour méditer. "On l'appelle la cabine de méditation pour les Nuls" me glisse Julien dans un sourire.

Afin de m'indiquer au mieux les différentes règles à respecter pendant la séance d'une heure, il me montre une courte vidéo sur une tablette. On voit comment fonctionne la cabine, quels sont les gestes à observer et ceux à ne pas faire. C'est très bien fait, je comprends tout et le jeune papa est à disposition si des questions restent en suspens.

"La plupart des gens pensent qu'ils sont claustrophobes. Mais les vrais phobiques sont incapables de rentrer dans un ascenseur" ajoute-t-il.

Il est vrai que le fait d'être enfermé dans une cabine, dans le noir, pendant une heure me faisait un peu peur de prime abord. Mais la curiosité a été plus forte et la vidéo a su lever les derniers doutes. En fait la cabine est tellement large qu'on ne ressent pas l'enfermement (2m50 de long sur 1m70 de large). Et c'est peut-être une étape nécessaire à certains pour lâcher prise.
 


Je choisis une musique douce (pour le début car la séance se déroule ensuite dans le silence), une couleur (pour le début aussi) puis je m'enferme dans ma cabine personnelle (il y en a 2 en tout dans le centre de Bordeaux). Après une douche et l'insertion de bouchons d'oreille, je me lance en me glissant dans ma bulle. Il me faut quelques instants pour trouver la position idéale pour mes bras et mes jambes. La solution de flottement est assez inédite, quad je fais la planche en piscine il y a toujours un moment où ça se complique. Ici, pas de risque, on est littéralement porté par l'eau salée, 5 fois plus concentré en sel que la mer Morte !

Après avoir trouvé ma position, je reste immobile. La musique et la lumière s'éteignent. Je me concentre sur les bruits de mon coeur, de ma respiration, du tram au loin... Je ressens assez vite les endroits de mon corps sous tension. Cela fait partie du processus, je sais qu'elles vont s'estomper au bout de quelques minutes. Pas évident de lâcher prise, les pensées vont et viennent à toute allure. Puis, peu à peu, en me centrant sur ma respiration, j'arrive à me détendre et mon corps ne me fait plus mal. Et là, je lâche prise et je perds la notion du temps. Je me retrouve au milieu d'Indiens d'Amérique, de guerriers Masaï qui ont peint leurs visages... bref un bon petit trip "ailleurs". Quand je reviens à moi, il est l'heure de sortir. Cela m'a paru long et court à la fois.

Je ressors de la bulle alors que le système de filtration se met en route. Aucune goutte des 800 litres présents dans la bulle ne sera gaspillée. L'eau est filtrée (3 fois), nettoyée et réinjectée dans la bulle. Le tout sans trop consommer d'énergie d'après mon hôte. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui conseiller de choisir Enercoop comme fournisseur d'électricité...
 


Après une nouvelle douche pour supprimer les traces de sel sur ma peau et mes cheveux, je ressors détendue comme après une séance intense de piscine... l'effort en moins ! Je n'ai rien prévu pour ma soirée, je rentre vite me coucher... et je dors comme un bébé !

Si vous avez des questions, rendez-vous sur la FAQ du site Les bulles à flotter.

Envie de tester ? Je vous propose de gagner une séance dans le centre de Bordeaux !

Pour cela :
- Likez ma page Facebook (Ecologirl) et celle des Bulles à flotter Bordeaux
- Faites un tour sur le site des Bulles à flotter et dites-moi en commentaire ci-dessous ce qui vous plaît le plus dans ce concept.

Je tirerai au sort le numéro de l'un des commentaires ci-dessous (pas de commentaire sur les réseaux sociaux !)

Vous avez jusqu'au dimanche 23 juillet 2017 à 18h pour jouer. Bonne chances à tous et à toutes.

** EDIT DU DIMANCHE 23 JUILLET **

Je viens de faire le tirage au sort sur Randomizer et c'est le commentaire n°17 qui remporte la séance. Bravo Stéphanie, profites-en bien et raconte-moi :)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

VILRET DELPH 23/07/2017 14:40

Bonjour,
J'ai envie de tester les bienfaits sensoriels de la flottaison. Cela me semble une expérience unique pour le corps et l'esprit et une belle façon de se reconnecter à soi. Ce concept innovant au cœur de Bordeaux aiguise ma curiosité. J'espère que j'aurai la chance d'être sélectionnée afin d'immerger dans cet univers de bulles à flotter.

Danièle Perez 20/07/2017 20:51

Bonjour. Habitant sur Paris et me rendant à Bordeaux demain pour quelques jours, je viens de découvrir ce concept de relaxation qui m'intrigue. Je crois que cela me ferait beaucoup de bien d'essayer une séance.

Marin Pepin 20/07/2017 17:34

J'adore l'eau alors je suis super curieuse de tester cette activité, et notamment de voir si je suis capable d'y passer 1h! ;)

Métin Florence 20/07/2017 08:38

Hello Camille,j'ai pris rdv pour ce matin....joie et MERCI pour tes précieux conseils d'écologirl..

le Garrec lucille 19/07/2017 05:15

Merci de la découverte. J 'adore le concept. Pouvoir s'évader et se relaxer aussi rapidement, en journée, en ville... je pensais pas que c'était possible. Merci encore. Aussi pour le petit trip des indiens d'Amérique.
Bonne journée